Menu
Menu

Nous contacter

01 82 83 51 70 infos@globalis-ms.com

6B rue Auguste Vitu

75015 Paris, France

Actualités

Le 12 mai 2021 par Frédéric HOVART

Les certifications Opquast et AWS testées par un profil commercial

« Retour

Dans l’IT, les profils techniques ont accès à toutes sortes de certifications. Mais quid des profils commerciaux ? Pour Dany, responsable commercial de Globalis, il est indispensable que les commerciaux aient accès aussi à ces certifications. Il a testé et s’est livré au jeu des questions-réponses pour partager son expérience.

Dany, pourquoi avoir passé des certifications plutôt réservées à des profils techniques ?

Dany : Depuis mon arrivée chez Globalis, il y a plus de cinq ans, le secteur a évolué à grande vitesse avec de nouvelles pratiques, une complexité accrue des projets web sur les questions de réglementation, de sécurité, de performance, d’évolutivité.

Les développeurs chez Globalis sont habitués aux certifications sur le développement, les frameworks, les outils, les solutions web (tierces). Et ce qui m’a toujours surpris, c’est leur grande aisance dans la mise en œuvre d’approches modernes sur nos projets : architecture micro-services et API first, utilisation du CMS WordPress de manière avancée… En fait, ce sont nos standards de développement depuis de nombreuses années. En tant que commercial, j’ai ressenti le besoin d’approfondir mes connaissances et ma pratique de la technique.

Quel niveau est requis pour des commerciaux qui travaillent aux côtés d’équipes techniques très pointues ?

Dany : Pour les fonctions supports en général, acquérir une maîtrise technique suffisante peut être un exercice plutôt rude ! Une expérience sérieuse en avant-vente (Forfait, TMA ou Conseil) est bien utile pour appréhender le vocabulaire, le contexte, les problématiques et pour avoir le recul nécessaire.

Comment ton choix s’est-il orienté sur les certifications Opquast et AWS ?

Dany : Lorsque j’ai pris l’initiative d’engager les commerciaux de mon équipe dans une démarche de certification, je me suis fixé un premier objectif : sélectionner des formations qui nous rapprochent au maximum des difficultés rencontrées par nos clients et par nos prospects. J’ai retenu Opquast et AWS car les problématiques traitées sont proches des cas auxquels les profils techniques sont habitués. Il y a aussi des exercices.

Qu’as-tu apprécié avec Opquast ?

Dany : J’ai commencé par Opquast, qui me permettait d’organiser les 12 heures d’apprentissage selon un rythme quotidien au déjeuner, en soirée et le week-end, sans impacter mon travail chez Globalis.

La formation se concentre sur les bonnes pratiques de la chaîne de production d’un projet web. Elle est axée sur les utilisateurs finaux et sur la volonté de maximiser l’expérience de visite du site, du référencement jusqu’au terme de la visite.

J’ai trouvé le contenu instructif, clair et bien organisé, avec des vidéos, de l’auto-description, de la documentation, un glossaire, un lexique, des bonnes pratiques, etc.

Les différents enseignements sont bien structurés aussi. On peut aborder les sujets au fur et à mesure et dans le bon sens : web, puis projets web, puis technos, puis cas particuliers.

À chaque fin de module, on évalue sa compréhension grâce à des quizz.

Après Opquast, tu t’es donc lancé dans la certification AWS ?

Dany : Oui, AWS Cloud Practitioner. L’inscription et le suivi en ligne sont gratuits avec la création d’un compte Amazon. Je n’avais aucune connaissance préalable d’AWS. Cette plateforme étant plus vaste et plus complexe, la formation m’a demandé d’être plus studieux.

Il est recommandé une utilisation de six mois d’AWS Cloud pour réaliser la certification. L’épreuve finale étant en anglais, il est conseillé de réaliser la formation en anglais aussi. C’est une sage précaution pour ne pas être surpris par le vocabulaire technique et cloud ! 

Quels ont été « les plus » pour toi ?

Dany : La formation est très intéressante car elle permet d’avoir une vision globale et une bonne compréhension de différents aspects : le cloud, l’architecture fonctionnelle et technique, le fonctionnement des entités dans un environnement cloud, les principaux services d’AWS, les liens entre chaque service. On acquiert aussi une vision 360° qui intègre la réglementation, le prix, les offres, l’accompagnement, le support, etc.

Quels enseignements pour l’équipe commerciale et les Glob’codeurs en général ?

Dany : Cette expérience m’a conforté dans ma vision : dans notre secteur qui évolue chaque jour, formations et certifications sont essentielles. Après avoir obtenu ma certification Opquast au mois de mars 2021, j’ai partagé avec tous les Glob’codeurs, lors d'un talk interne, l’intérêt réel de la démarche pour l’ensemble des fonctions. Qu’on soit ingénieur en développement, chef de projets ou business manager… C’est évident, ça prend du temps personnel, mais organiser son planning et se fixer un rythme de travail sont la clé du succès !

OpquastAWS Cloud Practitioner
Durée d’apprentissage12h6h
Durée de la formation avant expiration3 moisPas de limite
Prix300 euros (prise en charge possible par le CPF ou par l’employeur dans le cadre de crédit-temps de formation)Gratuit pour l’inscription, puis 108 euros environ pour passer la certification en distanciel (Globalis l’a pris en charge) 
Inscriptionhttps://www.opquast.com/certification/inscription/https://www.aws.training/
Inscription via CPFhttps://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-prive/html/

4 raisons pour les « non tech » de passer une certification

1. Être moteur en apportant une valeur ajoutée à son entreprise

2. S’ouvrir à de nouveaux champs de compétences

3. Améliorer son employabilité personnelle pour un futur poste

4. Obtenir la validation de ses acquis. 

Article précédent Article suivant