Retour sur le Devops Rex 2017

Julien a assisté pour la première fois à l’événement DevopsRex et nous détaille les points forts de la journée et ses impressions très positives de cet évènement.


Depuis de nombreuses années, GLOBALIS, peu avare en sponsoring et conférenciers, a participé à de nombreux événements : Paris Web, Sud Web, WordCamp Paris, WordCamp Europe, WordCamp Lyon, WP-Tech, WP MX, AgoraCMS et bien évidemment les forums de l’AFUP. Le point commun de ces différentes conférences est de rester très orienté Web et généralement axé sur des technos bien particulières comme WordPress ou plus généralement le PHP. Alors pour 2017, nous avons décidé d’élargir nos horizons et de proposer à notre équipe de participer à des événements autour des méthodes et de l’organisation. C’est dans cette logique que GLOBALIS devient sponsor bronze pour la seconde édition du DevOps Rex qui a eu lieu le 2 octobre dernier au Grand (DevOps) Rex à Paris.

Pour ce qui est de l’organisation, c’est grand spectacle. La scène principale du Grand Rex (et son ambiance Music Hall) est réquisitionné pour l’occasion avec présentateur, son, lumière et organisation au millimètre… à 15 minutes et quelques couacs près. Il est dommage par exemple de ne pas disposer du programme et de l’ordre d’intervention des orateurs avant le début du show. Par ailleurs, agoraphobes s’abstenir, les espaces sont relativement étroits et peinent à offrir une bonne circulation durant les entractes.

Mais mis à part cela, tous nos participants sont unanimes, on est sur du très bon ! Si nous n’avons pas eu de surprise quand aux thèmes abordés (d’un autre côté quand on se rend à un truc qui s’appelle “DevOps” Rex,…), le choix de miser uniquement sur les retours d’expériences est une très bonne chose surtout lorsque l’on parle de méthode. Au-delà de la pratique et des exemples de mises en oeuvre, les intervenants n’ont pas hésité à nous faire part de leurs échecs, de leur moments de doute, etc. L’intérêt est donc double, à la fois étudier la mise en oeuvre de concepts relativement récents ET rester conscient de la difficulté et du travail à accomplir pour obtenir les premiers résultats. Le but n’était clairement pas de vendre “le monde idéal du DevOps” mais de montrer les bénéfices concrets de l’application parfois complexe de ces concepts.

Au programme donc, une dizaine de sociétés (de grands groupes pour la plupart) étaient représentées sur scène, chacune ayant préparé un sujet sous forme de story telling autour de son implémentation de DevOps :

  • Tarket pour la mise en oeuvre de sa nouvelle plateforme Web,
  • Axa et son software Craftmanship qui tente la transition vers du Devops avec ces 2000 collaborateurs IT,
  • Voyage-SNCF et la gamification de ses session de tests de résilience,
  • Photobox et la mise en place d’un rôle de DevOps chargé de faire le lien entre les équipes de développements et les Ops,
  • Cisco et son évangélisation en interne pour la mise en oeuvre de DevOps,
  • La Poste et son organisation de “DevOps Tour” dans cette même logique d’évangélisation,
  • Le PMU et son besoin de réduire le Time To Market,
  • ou encore Content Square, Algolia et Radio France sur leur retours d’expérience respectifs.

D’une manière générale, l’idée principale que l’on pouvait retenir de ces interventions est qu’il est essentiel de respecter 2 choses pour espérer réussir son implémentation de DevOps :

  • d’un part, la mise en oeuvre étape par étape, de manière empirique, d’outils et méthodes,
  • d’autre part l’accompagnement et l’adhésion de tous les acteurs de DevOps, ce qui nécessite une conduite du changement rigoureuse.

Au final, je garderais un très bon souvenir de cette première participation au DevOps Rex. En effet, et c’est un très bon signe, cela faisait en effet longtemps que je n’étais pas reparti d’une journée de conférence motivé par la liste de nouveautés à tester avec l’équipe. Je pense déjà à réserver les places pour l’édition 2018 en espérant toutefois une chose : que des conférenciers issus de plus petites structures et d’ESN participent et proposent des retours d’expérience.

Publié le par Julien OGER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *