Menu
Menu

Nous contacter

01 82 83 51 70 infos@globalis-ms.com

6B rue Auguste Vitu

75015 Paris

Actualités

Le 27 août 2020 par Frédéric HOVART

Démarrer une mission en remote, créer les conditions de la confiance

« Retour

La société INOP’S dont nous sommes partenaires a publié en juin une enquête très intéressante sur le télétravail. 

En voici, les principaux enseignements. 

  • Pendant le confinement, 81 % des clients n’ont pas suspendu les missions
  • Seulement 9 % des clients refusent le télétravail
  • 3 prestataires sur 4 ont continué à travailler pendant tout le confinement.
  • Pour 78 % des clients, le travail en équipe a aussi bien fonctionné à distance qu’en présentiel.
  • La très grande majorité de leurs clients grands comptes vont continuer avec une majorité d’effectifs en télétravail. Et pour 80 % d’entre eux, la majorité des prestataires externes continuera en télétravail au moins jusqu’à la fin de l’année.

On peut retenir que le recours au télétravail est massif dans de très nombreuses entreprises, tant pour les salariés que pour les prestataires. On peut ajouter qu’il risque de le rester jusqu’à la mise au point d’un vaccin.

Si le recours au télétravail s’est globalement bien passé pour les prestataires en place. Qu’en est-il des nouvelles missions ? En effet, beaucoup de ces organisations doivent lancer de nouveaux projets de développement d’applications. Le démarrage en remote est alors le seul moyen de renforcer les équipes en place par de nouveaux développeurs. 

4 points d’attention

Si le démarrage remote est un moyen efficace de lancer un projet dans un contexte de crise, il reste délicat à mettre en œuvre. Comme notre sondage de juin l’a montré, il y a 4 points d’attention importants.

  • La sélection des consultants
  • Leur onboarding
  • la montée en compétences 
  • La nature des projets
Résultats du sondage sur les difficultés liées à un démarrage remote

Résultats cumulés des réponses obtenues sur Twitter et LinkedIN.

Globalis propose un dispositif original sur la sélection des candidats, l’onboarding et des clauses contractuelles spécifiques visant à créer les conditions de la confiance.

Quelles sont les solutions apportées par Globalis sur la sélection des candidats ?

Globalis travaille depuis plus de 20 ans sur les technologie PHP et JavaScript, ce qui nous donne un réel atout sur la sélection des candidats notamment sur les aspects techniques attendus par le client.

Le processus est simple et efficace puisqu’après étude et qualification des candidats, nous réalisons une phase de tests via notre plateforme de tests recensant plus de 400 000 développeurs. 

S’en suivent un ou deux entretiens visio pour valider les compétences nécessaires au démarrage. Nous parlons ici de communication écrite ou orale, de l’autonomie, des conditions de télétravail, des expériences préalables en remote mais aussi celle sur la stack technique du client.

Ce processus validé, nous transférons au client la candidature détaillée incluant l’intégralité des informations et le compte-rendu des tests.

Quelles sont les solutions apportées sur l’onboarding par Globalis ?

L’onboarding est toujours une étape cruciale. Elle l’est encore plus dans le cadre d’une mission remote. 

Chez Globalis, nous découpons l’onboarding en 4 phases distinctes :

  • d’abord l'initialisation, 
  • ensuite le démarrage, 
  • la montée en compétences,
  • et enfin l’autonomie. 

Pour chaque phase, nous proposons un agenda, des rituels et un accompagnement. En tout, 30 recommandations précises qui permettent au consultant de mieux connaître l’équipe, le management, la stack technique, les outils et le métier.  Mais aussi, à l’équipe d’aller à la rencontre du consultant.

Quelles sont les solutions contractuelles ? 

Le démarrage en remote suscite plusieurs inquiétudes. C’est pourquoi il est primordial de proposer à nos clients un cadre contractuel adapté et structuré reposant sur des engagements forts.

Chez Globalis, nous avons adapté notre offre d’assistance technique classique à une offre encadrée par des SLA qui permettent d’établir un processus bien défini notamment sur la partie sourcing, un délai de rétractation allongé (soit 10 jours effectifs au lieu de 5 initialement) et une montée en compétences adaptée à une mission à distance.

A titre d’exemple, le consultant s'engage contractuellement à communiquer quotidiennement sur son temps de travail, son avancement et son reste à charge. Il doit également être joignable dans un délai maximum de 20 minutes.

Votre projet

Besoin de renfort en remote ?

Une démarche avant-vente et un cadre contractuel spécifiques au démarrage remote.

Être contacté par un expert
Article précédent Article suivant